Bien choisir son chauffe-eau

Bien choisir son chauffe-eau

Facile à installer et donc à changer, le chauffe-eau reste l’investissement favori des Français. C’est l’installation la plus fréquemment rencontrée dans les logements existants. Il existe de nombreuses solutions, adaptées à des besoins et des contextes de plus en pus variés, qui promettent un niveau de confort optimal.

Les critères de choix

Les Français changent de chauffe-eau tous les 12 ans en moyenne et 1.5 million de chauffe-eau électriques à production instantanée ou à accumulation sont à remplacer chaque année dans l’état actuel du marché. Afin d’optimiser les performances et d’éviter les couches froides, il est préférable de se pencher sur les principaux critères de choix.

La capacité

On demande à un chauffe-eau de fournir une quantité d’eau chaude suffisante à un instant T. Pour cela, il est important d’étudier les besoins effectifs du foyer. Tout dépend du nombre d’occupants du logement, des moments où ils soutirent le plus d’eau chaude. Pour être efficace, un chauffe-eau doit disposer d’une température de chauffe constante et fiable. Certains systèmes permettent de visualiser en temps réel la quantité d’eau chaude restante, évitant bien des désagréments.

Calculer ma consommation d’eau chaude par personne et par jour :

Une personne consomme en moyenne 50 à 80 litres d’eau par jour, mais ce chiffre varie en fonction des habitudes de chacun : un bain nécessite 100 à 150 litres d’eau, contre 40 à 80 pour une douche.

Capacité recommandée en fonction de l’occupation et de l’équipement du logement

Il est indispensable de bien dimensionner son chauffe-eau, car s’il le réservoir est trop petit, vous risquez de manquer d’eau chaude et s’il est trop grand, vous êtes exposé à du gaspillage et une surconsommation d’énergie.

Quatre éléments sont à prendre en compte afin d’estimer le volume nécessaire pour votre chauffe-eau :

  1. La taille de votre logement

Pour calculer la capacité recommandée pour votre chauffe-eau, il faut inclure le nombre de pièces de votre habitation et la surface du logement. Il faut également prendre en compte la place dont vous disposez. Si vous possédez un espace réduit, privilégiez un chauffe-eau électrique plat : possibilité de l’installer à la verticale ou à l’horizontale, il se glisse partout (cuisine, placards, meubles, salle de bains).

2. Le profil du foyer

  • Nombre de personnes vivant dans le logement
  • Les profils des occupants : homme célibataire, famille recomposée en garde alternée, femme aux cheveux longs, couple ayant une sensibilité écologique
  • Les rythmes de vie : faire du sport régulièrement, avoir des invités le week-end
  • Les usages : douches ou bains, rapides ou longues, vaisselles à la machine ou à la main
  • Les potentielles évolutions : naissance, nouvelle collocation
A SAVOIR !
En moyenne, la consommation d’eau chaude sanitaire par jour est de :
– 50 à 80 litres pour 1 adulte
– 75 à 105 litres pour 1 adulte et 1 enfant
– 100 à 160 litres pour 2 adultes
– 150 à 190 litres pour 2 adultes et 1 enfant
– 200 litres pour 2 adultes et 2 enfants
– 250 litres pour 2 adultes et 3 enfants
Un bain représente environ 135 litres d’eau, contre 40 à 80 litres pour une douche. Une vaisselle à la main nécessite en moyenne 25 litres d’eau chaude, alors qu’une vaisselle à la machine n’utilise que de l’eau froide qui est chauffée par le lave-vaisselle.

3. Les équipements

Le volume à choisir pour la capacité de votre chauffe-eau doit aussi prendre en compte le nombre de points de distribution d’eau présents dans votre logement : nombre de salles de bains et autres points d’eau, nombre de baignoires, de douches, d’éviers, de lavabos, de bidets, d’équipements de douche etc.

4. Le « V40 »

Le « V40 », c’est le volume d’eau chaude à 40°C que votre chauffe-eau va être en capacité de fournir. Pour des raisons sanitaires, un ballon chauffe l’eau à 65°C, ce qui est élevé pour un contact direct avec le corps humain. C’est pourquoi, cette eau à 65°C est mélangée avec de l’eau froide afin d’arriver dans les robinets à une température agréable de 40°C.

Lorsque vous estimez la capacité nécessaire pour votre cumulus, il ne faut donc pas seulement prendre en compte le volume de la cuve, mais aussi le V40.

Volume V40 en fonction du type de logement

Réduire la facture d’eau

La principale préoccupation des foyers est de réduire le coût de la production d’eau chaude. Il faut donc miser sur des cycles de chauffe en heures creuses après avoir étudié avec le fournisseur d’énergie les meilleures solutions et conditions tarifaires.

Trois solutions pour gérer sa consommation et éviter le gaspillage :

  • Ecologique et économique : chauffe-eau thermodynamique : Ils utilisent les calories de l’air ambiant pour chauffer l’eau sanitaire. Ils permettent de faire des économies dans la durée et vous pouvez bénéficiez d’aides financières non négligeables comme la TVA réduite, CEE, prêt à taux 0 %… Les chauffe-eaux à énergie renouvelable permettent jusqu’à 75% d’économies sur la partie eau chaude de votre facture d’électricité.
  • Economies sur le long terme : chauffe-eau durable : Une bonne protection de la cuve contre la corrosion prolonge la durée de vie de celle-ci. De même, la résistance stéatite, protège du tartre et du calcaire par un fourreau en acier émailler, doit être préférée à une résistance thermoplongée directement en contact avec l’eau. La pièce en stéatite ne demande pas d’entretien, se change rarement et, s’il faut la remplacer, pas besoin de vidanger la cuve.
  • Gérer sa consommation facilement : chauffe-eau connecté ou intelligent : Un chauffe-eau connecté vous permettra de personnaliser votre confort et votre production d’eau chaude sanitaire, grâce au pilotage de l’appareil depuis votre smartphone. Vous pourrez le programmer à distance pour déclencher des chauffes supplémentaires, ou le passer en mode « absence » pour éviter de chauffer lorsque vous êtes absent. Le chauffe-eau intelligent est doté de la fonctionnalité innovante « production intelligente d’eau chaude » : il adapte automatiquement sa production d’eau chaude sanitaire à votre rythme de vie, en fonction de vos consommations des pièces précédentes.

Trois modes de confort :

  • « Absence » : En cas d’absence prolongée, ce mode permet d’arrêter la production pendant ce laps de temps.
  • « Sérénité » : Analyse les besoins en fonction des consommations précédentes.
  • « Contrôle » : Anticipe un besoin supplémentaire.

Petit budget

Le prix d’un chauffe-eau varie en fonction de sa capacité, de sa technologie et ses fonctionnalités, mais également de la source d’énergie qu’il utilise, comme l’électrique et le thermodynamique.

Certains modèles, peuvent paraître plus coûteux, mais s’avère être plus rentables dans la durée grâce aux économies d’énergies qu’ils vont vous permettre de réaliser sur votre facture d’électricité. Il est donc important de bien réfléchir avant d’investir dans cet équipement essentiel à votre confort.

Où installer son chauffe-eau ?

Plus la capacité de votre chauffe-eau est importante, plus il sera volumineux. Il faut également prendre en compte l’espace de sécurité indispensable autour de l’appareil pour son entretien et les manipulations comme la vidange. En moyenne, il faut compter une cinquantaine de centimètres supplémentaires autour de l’appareil (et en-dessous, selon le modèle).

En fonction de l’emplacement dont vous disposez, vous pourrez choisir :

Un chauffe-eau vertical mural ou sur socle (à fixer contre un mur ou à poser au sol)


Un chauffe-eau horizontal mural (à fixer au mur)


Un chauffe-eau d’appoint qui peut s’installer sur ou sous un évier. Ce type d’appareil produit de l’eau chaude pour un point d’eau éloigné de la source d’eau chaude principale (dans une salle de bain à l’étage, par exemple)

Sa durée de vie

La durée de vie d’un chauffe-eau varie en fonction de la qualité de l’eau qu’il doit chauffer, mais aussi du modèle choisi. Certains appareils intègrent des équipements qui limitent les facteurs d’usure et permettent d’améliorer la durée de vie du chauffe-eau.

La durée de vie moyenne d’un chauffe-eau est estimée à 10 ans. Certains signes inhabituels sur votre chauffe-eau, comme une eau moins chaude ou la réserve d’eau chaude qui s’épuise plus rapidement, peuvent indiquer que l’appareil arrive en fin de vie.

Comment prolonger la durée de vie de son chauffe-eau ?

Il existe plusieurs technologies destinées à protéger votre chauffe-eau et à prolonger sa durée de vie, qui peuvent se combiner dans un seul et même appareil. Connaître la qualité de l’eau dans sa région permet donc de choisir un appareil adapté.

  • La résistance stéatite est protégée de l’eau et donc de l’entartrage. Ce système facilite l’entretien car il est possible de changer la pièce sans vidanger le chauffe-eau. Il est conseillé de choisir cette solution si vous vivez dans une région où l’eau est plutôt douce.
  • Le système breveté Anti-Corrosion Intégral (ACI) Hybride permet de protéger la cuve des chauffe-eau de la rouille à l’origine des fissures et des fuites. Cette technologie permet d’assurer une protection complète et durable contre les eaux agressives, la durée de vie de votre chauffe-eau peut être multipliée par 2. Il est conseillé de choisir cette solution si vous vivez dans une région où l’eau est plutôt dure.

Si vous souhaitez une protection optimale, vous pouvez combiner ces 2 technologies.

Décrypter l’étiquette énergie

Cet autocollant se trouve sur la plupart des appareils de chauffage (hors chauffage électrique), d’eau chaude sanitaire et de climatisation. Il donne toutes les informations relatives aux performances énergétiques et acoustique de l’appareil en y assignant une lettre et une couleur : du A vert foncé pour les équipements les plus économes, au G rouge pour les plus énergivores.

Le robinet indique la quantité d’eau sanitaire qu’est capable de produire le chauffe-eau. Les lettres S, M, L et XL correspondent à une consommation faible, moyenne, importante ou très importante. Ses quantités sont à ajuster selon la taille de votre famille. En règle générale, une famille de 4 personnes va se tourner vers un chauffe-eau d’environ 250L correspondant à une consommation « importante », soit L.

Le marquage CE et la certification NF

La certification NF et le marquage CE sont présents sur de nombreux produits courants et des équipement de confort thermique, tel que les chauffe-eau.

La certification NF, qui signifie Norme Française, est un gage de contrôle du produit, de sa qualité et de son fonctionnement en toute sécurité. Encadrée par l’Association française de normalisation (AFNOR), cette certification est non obligatoire et est délivrée à la demande du fabricant, preuve de sa volonté de vous fournir les meilleurs produits, les plus sûrs et les plus performants.

Cependant, le marquage CE est obligatoire. Il doit être apposé sur tous les produits qui répondent à une réglementation européenne, circulant et étant vendus sur le territoire européen. Assurez-vous que le chauffe-eau que vous souhaitez acquérir possède ce marquage.

Installation de qualité

Pour obtenir une installation fiable, vous devez impérativement faire appel à un professionnel. Grâce à cela, vous bénéficierez de conseils et du savoir-faire d’un installateur professionnel, il vous assurera une installation sécurisée et conforme à la réglementation et à vos besoins. Vous pourrez également réaliser des économies grâce aux aides financières et à la TVA réduite.

Afin de trouver des installateurs professionnels fiables pour l’installation d’un chauffe-eau, le site Atlantic.fr vous aide via ce lien.

LA CHECK-LIST DE L’INSTALLATEUR
Veuillez à ce que votre installateur professionnel vérifie ces différents points pour vous aider à définir le volume du chauffe-eau à installer chez vous :
– Regarder la capacité actuelle de votre chauffe-eau.
– Demander le nombre de personnes composant le foyer.
– Étudier la taille de votre logement pour bien prendre en compte la capacité maximum d’accueil.
– Se renseigner sur les habitudes de votre foyer et les consommations habituelles (Douche ou bain ? Combien par jour ? Nombreux shampooings ?)
– Passer en revue l’ensemble de votre électroménager (machine à laver, etc.).
– Analyser le bâti pour s’assurer qu’il est adapté à l’installation d’un chauffe-eau, notamment pour les chauffe-eau thermodynamiques.

Voici un lien vous dirigeant vers toutes les aides financières auxquelles vous pouvez être éligibles, ainsi que les aides à la rénovation énergétique en 2021.

Aides financières à la rénovation énergétique en 2021

Si vous possédez un poêle à granulés ou que vous avez pour projet d’en installer un chez vous, nous proposons à la vente des pièces détachées sur notre site internet : https://energies-bois-distribution.com/

Laisser un commentaire