Guide complet : Comment choisir son poêle à granulés ?

Guide complet : Comment choisir son poêle à granulés ?

Le poêle à granulés est un système de chauffage écologique, économique, design, performant et facile d’utilisation, mais il représente un investissement sur le moyen terme. C’est pour cette raison qu’il est important de choisir correctement son poêle à granulés, et bien prendre en compte certains critères de sélection.

Les éléments à considérer avant l’installation d’un poêle

1. Le nombre de pièces à chauffer

Il est important de ne pas surdimensionner la puissance de votre appareil, elle doit correspondre au plus juste à vos besoins.

Si vous souhaitez faire chauffer une pièce :

  • Poêle à convection naturelle : C’est le corps du poêle qui irradie la chaleur, en chauffant lentement le milieu environnant, avec l’avantage de soulever moins de poussière et d’être moins bruyant.
  • Poêle à ventilation forcée : Un ventilateur pousse la chaleur vers l’extérieur et l’air chaud se diffuse très rapidement.

Si vous souhaitez faire chauffer 2 pièces ou plus :

  • Poêle canalisable à ventilation forcée : Il distribue l’air chaud à travers des tuyaux muraux et des diffuseurs.
  • Poêle à circulation d’eau ou hydropoêle : Il s’intègre au chauffage existant, en chauffant l’eau des radiateurs ou de l’installation au sol.
  • Poêle à circulation d’eau avec ventilation forcée : Il chauffe l’environnement où il est installé par un ventilateur et en même temps l’eau des radiateurs ou de l’installation au sol.
Avec un poêle, vous pourriez chauffer également l’eau pour prendre une douche (hydropoêle équipé d’un kit eau sanitaire associé à un système d’accumulation).

2. Choisir la bonne puissance

Pour comprendre quelle doit être la puissance de votre poêle, vous devez calculer la chaleur dont vous avez besoin. Votre besoin « calorique » dépend :

  • Du volume de l’environnement à chauffer : Plus la pièce est grande, plus le poêle doit être puissant.
  • Du degré d’isolation de l’habitation : Si la maison est bien isolée, il n’est pas nécessaire d’opter pour de grandes puissances.
  • D’où se situe la maison : Que vous habitiez en mer, à la montagne, en ville ou dans des plaines, le puissance nécessaire de chauffe ne sera pas la même. Des lacs ou cours d’eau peuvent augmenter la dispersion de la chaleur.

Si la puissance calorique d’un poêle à granulés est trop faible, il ne réchauffera pas suffisamment l’espace. Dans le cas contraire, si sa sortie est trop élevée, cela peut rendre un espace inconfortablement chaud. De plus, un poêle qui fonctionne au ralenti consomme plus, il s’encrasse plus rapidement et donc demande davantage d’entretien. Il est donc fortement conseillé, voire impératif, de choisir une puissance adaptée aux besoin calorique de son habitation.

Voici un tableau répertoriant la puissance nécessaire par type d’habitation :

Type de logementPuissance nécessaire
Logement basse consommation (BBC) ou RT 2012 (construit depuis le 1er janvier 2013)0,024 kW par m3 ou 60 W par m², soit un poêle de 6 kW pour 100 m²
Logement RT 2005 (construit entre le 1er septembre 2006 et le 31 décembre 2012)0,04 kW par m3 ou 100 W par m², soit un poêle de 10 kW pour 100 m²
Logement ancien rénové et correctement isolé0,04 kW par m3 ou 100 W par m², soit un poêle de 10 kW pour 100 m²
Logement ancien non isoléLes besoins dépendront du bilan énergétique du logement. Demandez conseil à un professionnel.

3. Conduit de fumée existant ou non

Si vous avez l’intention d’installer un poêle, un conduit de fumée qui arrive jusqu’au toit est absolument nécessaire, dans le cas contraire, l’installation compromet le bon fonctionnement de l’appareil.

  • Il n’y a aucun conduit de fumée : Il faut en faire construire un. Si vous vivez dans un immeuble, vérifiez avec votre gérant comment vous devez procéder.
  • Il y a déjà un conduit de fumée : Avant l’installation, il faut vérifiez s’il est bien utilisable.

4. Où mettre son poêle ?

La décision sur l’emplacement du poêle est un moment important et délicat, mais il suffit de quelques détails pour choisir le bon endroit :

  • Placer son poêle à granulés au rez-de-chaussée : L’étage pourra également profiter de la chaleur produite au rez-de-chaussée qui monte vers le haut.
  • Positionner son appareil dans une pièce au centre de la maison : Pour que le pièces autour puissent bénéficier de la chaleur.
  • Installer son poêle dans une pièce à vivre : Il parait plus logique de placer son appareil dans une pièce où l’on passe beaucoup de temps. En plus de cela, un feu de bois est si agréable, alors autant en profiter.
  • Eviter de placer son appareil à proximité d’un flux d’air : Un poêle à granulés diffuse sa chaleur par l’air, s’il est positionné à côté d’un flux d’air, son efficacité sera moindre.

D’un point de vue sécurité, il est très important de placer son poêle à granulés sur un sol adapté. Si votre sol est en carrelage, il n’est pas obligatoire d’installer une plaque de protection, par contre, si votre sol est en moquette, en bois flottant, en bois brut, en linoléum ou en stratifié, la plaque de protection préviendra des incendies et protègera votre sol des cendres.

Voici une infographie indiquant où placer votre poêle à granulés dans une pièce :

La prise d’air est nécessaire afin de garantir une bonne oxygénation dans la pièce. Cependant, si le poêle est en version « étanche », l’air frais pour la combustion est prélevé depuis l’extérieur et la prise d’air n’est plus utile.

Les critères pour choisir son poêle à granulés

Afin de choisir un appareil correspondant à vos attentes et à vos besoins, un travail de recherches est primordial.

1. La marque

Le choix de la marque a un impact direct sur la qualité de l’appareil, il est d’une importance capitale de connaître :

  • L’origine de la marque
  • Son expertise
  • Son type de marque
  • Ses tests produits

Si vous souhaitez savoir comment choisir sa marque de poêle à granulés, vous pouvez consulter cet article.

2. Le modèle

Afin de sélectionner le modèle le plus adapté à votre projet de chauffage, il est nécessaire de comprendre les spécificités et le fonctionnement de chaque modèle.

  • Le poêle à convection naturelle : Ce poêle silencieux diffuse la chaleur lentement et chauffe jusqu’à 100m². Il est parfait pour les petits espaces ou comme chauffage d’appoint. Vous avez la possibilité de le placer dans le centre de la pièce pour qu’il soit plus performant. 
  • Le poêle à granulés hydraulique : Le poêle à granulés hydraulique peut chauffer jusqu’à 200m². Positionné au centre de la pièce, il diffuse la chaleur via le réseau d’eau des radiateurs de votre logement. Pour l’installation de ce modèle d’appareil, des travaux importants sont à prévoir. 
  • Le poêle à granulés canalisable : Ce modèle est capable de chauffer environ 120m². Il est recommandé de le placer dans une pièce cloisonnée et centrale. Reconnu pour sa grande capacité à diffuser la chaleur dans toutes les pièces, il peut prendre la place de chauffage central dans votre intérieur. Comme le poêle hydraulique, le poêle canalisable nécessite des travaux importants pour être installé. 
  • Le poêle à granulés ventilé : Ce modèle peut chauffer jusqu’à 100m² et peut s’installer dans un coin ou le centre de la pièce. Ses principaux avantages sont sa diffusion rapide et homogène de la chaleur et une consommation réduite d’énergie. Cependant, il peut provoquer un léger dessèchement de l’air. 
  • Le poêle à granulés étanche : Il peut également chauffer jusqu’à 100m². Une installation dans le centre de la pièce est préférable pour ce modèle. Il a pour avantage de préserver la qualité de l’air et de s’installer facilement. Par contre, son prix est plus élevé que les autres modèles. 

3. L’autonomie

Le degré d’autonomie d’un poêle est lié à la capacité du réservoir à granulés ; plus le réservoir est conséquent, plus l’appareil aura une grande autonomie. Cela permettra d’autant plus de réduire les frais de fonctionnement de l’appareil et d’avoir un rendement plus important.

4. Le confort d’utilisation

La facilité d’utilisation de l’appareil est également un élément à prendre en compte lors de l’achat de votre poêle à granulés ; rien de plus agréable qu’un appareil facile à utiliser et à entretenir.

Les meilleurs poêles sont ceux qui ne produisent pas de bruit pendant son temps de chauffe. Le déclenchement à distance de la mise en marche du poêle peut largement améliorer le confort d’utilisation de l’appareil.

5. La programmation

Si vous souhaitez optimiser le fonctionnement de votre poêle et réduire sa consommation de combustible, la programmation est une caractéristique essentielle pour y contribuer. Les modèles d’appareil équipés d’une sonde de température permettent une régulation précise. Les modes « absence » et « économie » permettent de faire des économies sur la facture d’énergie, mais aussi de maintenir une température minimale dans son habitation.

6. Le label Flamme Verte

Le label Flamme Verte est un gage de la performance du poêle à granulés, c’est pourquoi il peut être intéressant de prendre en compte cet élément lors de la sélection du modèle.

Selon la qualité des matériels proposés, les évaluateurs donnent une note sous forme d’étoile pour chaque modèle, elle peut aller jusqu’à 7 étoiles. Depuis le 1er janvier 2020, seuls les appareils de classe 7 étoiles sont labélisés Flamme Verte et estimés comme étant les plus performants au sein du marché, ils représentent un rendement de 90 % avec une émission de CO de 0,02 % soit 30mg/m3 de particules.

7. Le prix global

Le prix est un facteur important à prendre en compte dans la phase de recherches. Un poêle à granulés et les dépenses qui lui sont liées peuvent être considérés comme un investissement conséquent, c’est pourquoi, il est nécessaire de calculer préalablement le budget pour se faire une idée d’un tel projet. 

Les dépenses à prévoir sont les suivantes : 

  • Le prix du poêle à granulés : Il dépend du modèle choisi et des performances souhaitées (entre 2 500€ et 4 000€).
  • Le coût d’installation : Il varie selon la zone d’installation et l’ampleur des travaux à réaliser (2 500€ environ). Il existe des aides financières pour réduire ce coût. 
  • Les dépenses liées à l’entretien : Un coût d’entretien annuel et un ramonage semestriel sont à prévoir (200€ environ).
  • L’achat des granulés : Pour une maison de 100m², il faut compter environ 72 sacs de granulés pour un an de chauffage, ce qui équivaut à 350€ en moyenne.

Où acheter son poêle à granulés ?

Pour acheter un poêle à granulés, vous avez le choix entre plusieurs canaux de distribution. Les principales différences entre eux se retrouvent dans le prix d’achat et dans les services proposés avec l’acquisition du poêle.

Sur internet

Il existe deux types de vendeurs de poêles sur internet : des acteurs présents uniquement sur le web qui vendent des marques retrouvées en grande surface et des sous marques, et des spécialistes des poêles à granulés qui utilisent le web pour proposer leur offre et dont vous retrouverez les modèles dans leur propre magasin.

La différence entre les deux provient principalement du conseil et du service proposé qui comprend généralement l’installation et une garantie. Le spécialiste est en mesure de vous fournir tout cela et de vous accompagner dans votre achat, alors qu’un vendeur uniquement web, sera très rapidement limité.

Sur internet, les prix peuvent être très attractifs, mais, renseignez-vous bien sur la personne qui va venir installer votre appareil et l’entretenir. Une bonne installation et un entretien régulier prolongent la durée de vie et la qualité de chauffage de votre poêle.

Dans une grande surface de bricolage

De la même façon que sur internet, les grandes surfaces de bricolage sous-traitent la partie installation du matériel. Il est difficile de savoir qui va venir installer le matériel et d’avoir un retour sur la qualité de votre installateur. De plus, le rôle de l’installateur est souvent limité à la pose du matériel, le service après-vente est géré par un prestataire différent.

Chez un installateur spécialisé

Il est conseillé de choisir un installateur avec la certification « Qualibois » car il a été formé à installer des poêles à granulés et ses compétences sont évaluées régulièrement.

Chez un installateur spécialisé, la personne qui s’occupera de vous pourra vous donner des conseils sur le choix du modèle, sur son utilisation, son entretien, mais aussi sur le dépannage et sera présent sur toute la durée de vie de votre matériel.

Si vous souhaitez bénéficier du crédit d’impôt (CITE), il est obligatoire de faire appel à un professionnel certifié « Qualibois » pour l’achat et la pose du poêle. L’achat sur internet ou en grande surface spécialisée est donc à déconseiller, sauf si vous ne souhaitez pas bénéficier du crédit d’impôt ou si vous possédez les compétences nécessaires pour l’installer vous-même.

En 2017, les installateurs ont représenté deux tiers des ventes de poêles à granulés, loin devant les grossistes (21 %) et les grandes surfaces de bricolage (12 %).

Les entreprises certifiées sont listées sur le site https://www.qualit-enr.org/annuaire


Voici une vidéo de 10 minutes résumant la plupart de nos conseils :

Vidéo Youtube de Conseils Thermiques


Si vous avez besoin de changer des pièces sur votre appareil, nous proposons à la vente des pièces détachées de poêles à granulés sur notre site internet : https://energies-bois-distribution.com/

Laisser un commentaire